Selection de la langue : FR | ES | IT
Au Nagual, Luis Ansa, notre Ami.
Luis Ansa« Ma rencontre avec Luis Ansa a changé ma vie. » C'est ainsi que pourraient le dire des milliers de personnes à travers l'Europe passant par les Etats Unis, le Mexique, l'Argentine et l'Afrique.

Jamais en tous les cas il n'a laissé indifférents ceux qui l'ont côtoyé que ce soit a travers ses premiers livres touchant le soufisme, ou ceux plus connu racontant un bout de sa vie dans le creux des chamans « Les sept plumes de l'aigle » « Le secret de l'aigle » et ceux issus de son expérience directe auprès des Naguals « La nuit des chamans » et « Le mystère du Nagual. »

Peintre, laqueur, professeur à l'école du Louvre, écrivain, conférencier, Luis Ansa sème durant des années dans le cœur de celui qu'il rencontre une amitié profonde pour celui qui sait la recevoir. Une amitié sans détour, franche, entière, forte et tendre à la fois à l'image de ce qu'il est.

Créateur de la Voie du Sentir, il la propose à notre vieille Europe habituée à penser, il ouvre ainsi à des milliers de personnes les portes du vivant.

En maître, il instruit, informe nos cerveaux malades d'ignorance sur ce qu'est la nature de notre situation humaine à qui il dédie sa vie offrant ce miel rare, puisé au cœur de l'épice donné par ceux qui sont tout amour.
Ce qu'il redonne par-dessus tout à notre pauvre humanité pensante et seulement pensante, c'est le corps. « La sensation du corps, une émotion qui contient le sentir » qu'il explore tel un artisan. Un découvreur de ce qui existe dans la matière, cachée de nos yeux : la sensation du corps, l'âme du monde, l'esprit du corps comme il le nomme et le monde souverain contenu dans la matière.

Il côtoie alors les grands maîtres soufis tels Rumi, les grands maîtres de la mystique chrétienne: les femmes béguines et plus particulièrement Marguerite Porète, maître Eckart : « que ton dieu soit issu de ta substance. »
Que ce soit auprès des Soufis Naqsband, auprès des maîtres des maîtres, en maître des chamans : les Naguals, (titres dont il n'a que faire), Luis Ansa œuvre durant sa vie entière à restaurer la part noble en l'être humain, le libérant de la seule version philosophique, religieuse et psychologique dans laquelle nous sommes enfermés.

Plus particulièrement il ouvre à la femme pour première fois dans cette planète, une voie royale de connaissance s'appuyant sur son fort désir et la profonde nécessité humaine de donner la possibilité au féminin, de naître dans ce monde et de porter sa propre parole au cœur d'une voie de connaissance. Il donne à la femme occidentale la mystérieuse roue de la femme toltèque.

La Voie du Sentir, touche ainsi le cœur de nombreuses femmes et de nombreux hommes désireux d'œuvrer en eux à une autre humanité.

Créant la Voie du Sentir issue de l'expérimentation directe avec le corps, Luis Ansa propose à nous autres occidentaux « bien pensants » une profonde thérapie, celle du sentir, baissant ainsi considérablement la pression du mental qui nous rend fous, fous de raison.

Au cœur de la matière organique, il n'a de cesse de nous inviter à rejoindre le monde de la mémoire, un monde d'expérience et non de savoir, un monde sensible situé en dehors du mental.

Redonnant au corps sa place sans pour autant nier le mental, Luis Ansa n'a de cesse de nous exhorter à naître une seconde fois en plein cœur de la vie du corps et pas seulement de celle de l'esprit.

« Si la chair a été cause de l'esprit, c'est une merveille ; mais si l'esprit a été cause du corps, c'est une merveille de merveilles. Mais moi, je m'émerveille de ceci : comment cette grande richesse a habité cette pauvreté.» Jésus, évangile selon Thomas.

Aujourd'hui, Luis Ansa est parti de cette terre, puisse-t-il vivre en paix. Dieu le garde.

Il œuvre ailleurs auprès des siens tel Omar Ali Sha, dans des mondes tout proches, si proche de nous, ainsi qu'il aime à le dire.

Le Nagual ne disparait jamais, il plane tel l'aigle dans le ciel, il vous croise au détour d'un chemin, d'une idée, il danse avec la pluie, parle dans le vent…

Infinie gratitude à lui et profonde tendresse à notre Ami Luis Ansa.