Selection de la langue : FR | ES | IT
Biographie de Luis Ansa

En 1960, au centre de spiritualité orientale situé à Grez, dans les environs de Paris, Luis Ansa reçoit pendant trois années, l'enseignement védique des maîtres de l'ordre de Ramakrisna.

Au contact de Raymond Abellio, écrivain, expert en phénoménologie de l'école de E.Husserl, il s'initie à cet art littéraire.

Sa rencontre simultanée avec la redoutable école fondée par G.I.Gurdjieff où, sous l'égide de Vera Daumal, il passe six ans, et, en même temps en relation avec Lanzo del Vasto, il reçoit dans ce cercle, l'enseignement de la difficile voie du lâcher prise, sur l'aspect social dans lequel, l'homme occidental passe le plus clair de son temps.


Puis il rencontre, en la personne du maître Idries Shah, et de son frère Omar Ali Shah, le soufisme, enseignement étranger à son origine chrétienne, où son esprit, évitant le système comparatif de notre pensée, a pu faire en sorte, d'apprendre à apprendre. Ce qui consiste, face à chaque errement, chaque rencontre, d'éviter de comparer le nouveau à ce que nous connaissons ou croyons connaître.


Le contact quotidien avec le soufisme, pendant plus de vingt ans, permit à luis Ansa de pouvoir faire une synthèse des parcours des différentes traditions, et de se rendre compte, que dans toutes ces voies, aussi excellentes et profondes l'une que l'autre, il y avait un élément qui manquait à côté du verbe, et que ce phénomène qui déclenchait la nécessité du nommé était la sensation.
La sensation du corps physique, et pas autre chose.


Plonger dans la féminité qu'est le « sentir », cœur de la sensation, et se laisser enseigner dans un lâcher prise total de tout ce que l'on connaît, soit sur la vie, soit sur soi-même, est une véritable métanoïa, sans maître, gourou, ni instructeur.


Plus tard, il se trouva confronté au chamanisme et au contact de celui-ci, il découvrit, non la réponse à ses interrogations, mais l'origine réelle et la raison de sa quête.
Et c'est avec ce renouveau total du point de vue de la connaissance, de la philosophie, la religion, et l'ésotérisme que Luis Ansa fonda en 1994, l'association « l'Art du Secret ».